Actualité FDS:

Quelques activités réalisées

1- Activités d’éducation et de protection de la petite enfance avec l’ouverture de garderies en milieu rural

Ouverture en 2007 de notre première garderie dans le village de Boussoukro. Cette garderie a accueilli environ 275 enfants de 2 à 5 ans jusqu’à fin 2015.
Objectifs: protéger les enfants des dangers de la brousse (morsures des serpents et autres), permettre leur épanouissement par des activités socio-éducatives et une alimentation équilibrée et contribuer à l'amélioration des conditions de vie des mamans par l’allègement de leurs tâches.
Les parents rendent témoignage de l’éveil de leurs enfants et des soins de qualité dont ils bénéficient (lavage des mains avant le repas, alimentation équilibrée, suivi médical…)
On note la satisfaction des instituteurs du primaire face à la transition qui se fait sans difficulté.
Poursuivant sur sa lancée, « Femmes de Salem, Internationale », en vue d’atteindre ses objectifs qui sont la couverture nationale en garderie, a entamé des sensibilisations en vue de la création très prochaine des garderies dans d’autres villages de la Côte d’Ivoire.

2-Lutte contre les violences basées sur le genre

Lutte contre la prostitution et le VIH/Sida
Pendant la crise qui a secoué la Côte d’Ivoire et au moment où le problème de sécurité était réel, « Femmes de Salem, Internationale » s’est rendue dans les zones occupées pour sensibiliser les Forces Armées des Forces Nouvelles et les populations civiles sur le vih/sida (Bouna et à Sinématiali dans le Département de Korhogo). Il en a été de même pour Bangolo, Duékoué et Guiglo (Ouest ivoirien) où la guerre a été dans plus meurtrière.

Lutte contre les mutilations génitales féminines et le mariage précoce et forcé de la jeune fille.
Nos sensibilisations se font surtout dans le Nord de la Côte d’Ivoire et portent sur les conséquences graves de cette pratique sur la santé et le bien-être de la femme. Un accent est mis sur les sanctions encourues pour les auteurs de ces pratiques.
En 2010, à Waraniéré (Korhogo), suite à une projection de film, le Secrétaire Général (aujourd’hui Chef du village) a pris l’engagement solennel devant près de 1 000 personnes, de s’impliquer activement dans la lutte contre cette violation grave des droits de la femme et de l’enfant.
Concernant le mariage forcé de la petite fille, grâce à la sensibilisation et au plaidoyer, nous avons pu réinsérer une victime mineure dans sa cellule familiale dans un village du Nord de la Côte d’Ivoire. Celle-ci est aujourd’hui mariée à un homme qu’elle a volontairement choisi.

3- Activités d’autonomisation de la jeune fille et de la femme

Initiation des enfants et des femmes aux travaux manuels (crochet, fabrication de sacs en macramé, confection de tableau, fabrication de bougie et de dessous de plats…)

4- Actions sociales et humanitaires

- Chaque année un arbre de Noël est organisé en faveur des enfants des régions défavorisées
- Des cadeaux et kits scolaires ont plusieurs fois été remis aux enfants démunis tant des quartiers précaires d’Abidjan qu’a ceux de certains villages et hameaux de l’intérieur du pays (Bangolo, Duékoué, Guiglo, Sinématiali, Tiassalé…)
- Dans son rôle d’apporter sa contribution au mieux-être des populations vulnérables, spécifiquement les personnes vivant avec le VIH/Sida, les veuves et les bébés dont les mères sont décédées en couches, « Femmes de Salem, Internationale » organise depuis 2014 un « Petit déjeuner du cœur »

5- Activités de cohésion sociale

Les jeux associatifs, les sketchs, les tournois de football masculins et féminins que nous organisons sont un puissant facteur de rapprochement des populations qui initialement se regardaient en chien de faillance.
En 2010, nous avons mis en œuvre un projet d’échanges interculturels entre 20 femmes dont 10 du Sud (04 Villages de Tiassalé) et 10 du Nord (Waraniéré, village de Korhogo). Financement Confédération Suisse, appui technique du PNUD avec l’assistance en transport de l’ONUCI.

ONG

Femmes de Salem, Internationale

Réseaux sociaux

 Facebook : ONG Femmes de Salem

 Twitter : @ongsalem

 LinkedIn : bintou-boussou-6b03ab31

 YouTube : youtube.com/BoussouBintou

 Skype : bbcsalem2011

Nos contacts

  • Fixe:
    + (225) 22 41 70 58
    Cellulaires:
    + (225) 05 87 28 58
  • Email:
    fdsintern@yahoo.fr et
    ongsalem@gmail.com
  • Address:
     Adresse postale: 08 BP 2574 Abidjan 08 - Côte d'Ivoire
     Adresse géographique :
    - Abidjan : Au siège de la COSOPCI,
    II Plateaux Face Oilibya
    - Korhogo : Cité des Médecins, face Saint Camille